Deux mille seize, c'est fini.

mardi, janvier 03, 2017



L'an dernier, j'ai acheté un calendrier dont le principe était de décrocher des pétales en papier à chaque jour qui se terminait. J'ai eu envie de les conserver dans ce flacon. Parce que chaque jour compte, bon ou mauvais.

2016 marque un tournant important dans ma vie, celui de mon vrai retour en France, celui du coeur. Pendant cette année, j'ai avancé à pas de géant, et pourtant j'ai douté un peu, je ne savais pas si j'allais trouver la force de me faire violence. D'appliquer les changements dont j'avais besoin pour avancer. Paraît-il que quand on est adulte on doit savoir faire ces choses là. Que tout est plus facile, mais en fait pas du tout. Pas dans ma vie d'adulte à moi en tout cas.

D'abord cette année j'ai eu de la chance, j'ai trouvé la colocation en or. Marine et Agnes sont plus que des colocataires ou des amies, c'est un peu devenu ma famille. C'est ce qui arrive quand on vit avec les bonnes personnes. Et puis c'est sûrement ce qui arrive aussi quand on rencontre le bon garçon, mais ça c'est plus difficile, en tout cas pour moi qui a un peu beaucoup la frousse de (re)tomber amoureuse alors je ne sais pas trop si j'ai envie de ça en 2017. Je t'en parle parce que l'on me pose souvent la question. Mais j'ai pas la réponse. 

Et puis j'ai rencontré tellement de nouvelles personnes, c'est un peu fou, comme quand j'habitais à l'étranger et je suis super soulagée de voir que c'est possible même ici à Reims. Reims que j'ai appris à aimer autrement, sincèrement, grâce aux Sacrées Blogueuses, cette asso dont je fais parti et qui me surprend un peu plus tous les jours. Franchement, je ne pensais pas qu'on accomplirait autant de choses (dont l'édition d'un City Guide) en si peu de temps. Et je crois bien que ce n'est que le début. Enfin je l'espère parce que c'est trop chouette pour que ça se termine. 

2016 c'était tout ça et bien d'autres choses, des choses qui ne changeront pas comme ne pas cuisiner parce que vraiment ça ne m'intéresse pas, comme voyager parce que c'est un truc dont je ne me passerais jamais, comme rigoler jusqu'aux larmes, faire des apéros improvisés, des selfies avec les copains et la famille, ces trucs tout bêtes mais que j'ai bien l'intention de continuer en 2017.


J'ai fini 2016 en Allemagne, à Berlin. Cette ville, elle a une énergie incroyable. Du coup c'était parfait. Parfait pour terminer en beauté, au son des pétards, tout  en respectant une tradition berlinoise qui, m'en veut pas, est trop dur à expliquer.



Bref, on est le 3 janvier deux mille dix-sept et je te souhaite une année à la hauteur de tes rêves. Parce que vraiment, ça vaut la peine de s'y accrocher.


4 commentaires

  1. Bonne année 2017 !! :) Un joli bilan 2016

    RépondreSupprimer
  2. Heureuse de te voir épanouie! ;)
    Belle année 2017 :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! J'essaie toujours de rester positive :)
      Très belle année à toi aussi !

      Supprimer

Rechercher dans ce blog

where to find me

Le blabla de Jasmin © . QUINN CREATIVES .