Être une femme

jeudi, juin 08, 2017



Même en 2017, ce n'est pas easy easy. Et on s'est bien mis le doigt dans l'oeil en pensant qu'avec les années, ça serait plus simple. 

Y a qu'à voir le matraquage publicitaire avec les vacances d'été qui approchent à grand pas. Parce que tu comprends, il faut que tu rentres dans ce maillot de bain taille 36 (si possible) (allez, fais un petit effort quoi). Bah oui, faut pas déconner, c'est quand même un des critères pour être miss : Miss-sois-belle-et-ne-parle-pas-trop, un concours qui fait bien mal à mon féminisme. Et qui bordel, devrait faire mal à toutes les femmes.

Selon une étude non menée, après 35 ans , ton horloge biologique te tient sois-disant à la gorge, cette sentence s’applique surtout aux femmes car cette pression du bébé, elle pèse plus sur nous que  sur les mecs. 

Quand mes amis m'annoncent l'arrivée d'un enfant, évidemment je me réjouis pour eux mais pendant une seconde, une petite seconde, j'ai ce pincement au coeur et je me dis alors que peut-être, ça ne m'arrivera jamais. 

- Non mais tu vas trouver.

Ah, les gens cherchent toujours à te rassurer en te prouvant par a + b qu'une fille comme toi (souriante, dynamique, positive) (ils sont gentils les gens) finira forcément par trouver quelqu'un de chouette. Je sais bien que ça part d'une bonne intention, sauf que toi tu sais que c'est de la poudre de perlimpinpin (expression de nouveau à la mode paraît-il) parce que tu en as des amies, des meufs en or qui à 40 ans et plus n'ont pas trouvé la perle un peu trop rare et qui doucement font le deuil d'une vie à deux et sur leur envie d'avoir un enfant. 
Et dans une société qui veut absolument te convaincre que le vrai épanouissement de la femme passe par l'accouchement et le placenta, et bien elle en condamne un millier qui se sentent lésées et qui se mettent à penser qu'elles sont passées à côté de quelque chose ou pire, qu'elles ont raté leur vie.
Certaines finissent même par se remettre en question, par culpabiliser en se disant que peut-être, elles auraient dû lui laisser une chance à ce type-là, alors qu'au fond, on sait que c'est la pression des autres qui les poussent à ce raisonnement hypocrite. Parce que non, revenir sur des histoires ratées, des amours révolus, ou se jeter sur le premier venu n'est pas la meilleure des idées. Un enfant oui, mais pas à tout prix.


Je crois qu'être une femme, ça se rapproche à de l'héroïsme. On doit supporter tout un tas de remarques sexistes en feignant parfois de ne pas les avoir entendues, on doit prouver 10 fois plus qu'un homme qu'on mérite ce travail et le salaire qui va avec parce que c'est comme ça et puis c'est tout.
On doit s'épiler car même si on te dit qu'on t'aime au naturel, les poils aux jambes c'est un peu mimi cracra et c'est tellement important d'être au top en toutes circonstances. Et au fond, il n y a pas de mal  à ça, tant que l'on ne s'y brûle pas les ailes, tant que l'on fait les choses pour soi, tant que l'on essaie pas d'agir comme un homme, tant que l'on reste soi-même.


C'est juste qu'être une femme ça te demande du courage, de ne pas baisser les bras, de continuer de te battre contre des expressions à la con mais c'est pas grave, ça en vaut la peine parce que c'est avec cette détermination qu'on a obtenu le droit de vote. Et c'est pas fini. Parce qu'on veut l'égalité, et qu'on arrête de nous enseigner sur les bancs de l'école que c'est le masculin qui l'emporte.

On n'est pas en guerre, on veut simplement être traité de la même manière. Ni plus, ni moins.

7 commentaires

  1. Bel article! C'est vrai que pour les personnes qui ne peuvent finalement pas avoir d'enfants, c'est un poids à concilier avec ce que la société tente de nous imposer, c'est une réflexion intéressante... Je m'en rends pas trop trop compte maintenant comme j'ai encore plusieurs années devant moi pour réaliser ça, mais si ça n'arrive jamais, comment je vais le vivre? La question est intéressante...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      Je n'y pensais pas avant et puis en vieillissant...la société aura peut-être changé ;)

      Supprimer
  2. Il est génial ton article Jasmin ! Tu postules quand chez Paulette ? Je te souhaite d'être heureuse, avec ou sans homme, avec ou sans bébé... mais surtout avec chaussure à ton pied ! bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Pauline ! Paulette ?! Tu me flattes :)

      Oui une jolie chaussure, aussi confortable qu'une paire de Toms ;)

      Supprimer
  3. Encore un bel article, tu sais autant que moi que beaucoup de femmes ont des enfants parce que la société leur impose cette "normalité" mais au fond d'elles, elles ne sont pas si libres, si heureuses.. Alors sois toi-même, crois au destin, si c'est pas pour maintenant c'est que quelque chose de mieux t'attends ailleurs ! Bises Bises

    RépondreSupprimer
  4. Get up stand up, don't give up the fight! #futureisfemale ;-)

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog

where to find me

Le blabla de Jasmin © . QUINN CREATIVES .